Sommaire

On peut louer un camping-car au week-end, à la semaine, voire au mois. On peut aussi l'acheter. Mais, pour beaucoup de gens, le camping-car est un luxe. En cas d'achat, la somme à débourser peut en effet être conséquente, souvent bien supérieure à celle correspondant à l'acquisition d'une voiture.

Alors est-il intéressant d'investir dans un camping-car ? Quels sont les inconvénients ? Voici quelques éléments de réponse.

Avantages de l'achat d'un camping-car

Progrès du confort

Environ 230 000 camping-cars circulent en France. Si les vieux modèles sont parfois dénués d'équipements récents, les nouveaux modèles en revanche disposent de tout le confort :

  • cuisine, salon, canapé, téléviseur ;
  • lit permanent et/ou amovible, placards et penderies ;
  • salle de bain, toilettes.

Un chez-soi sur roues !

Les loueurs professionnels ne peuvent pas offrir l'ensemble des gammes de chaque marque de camping-car. Quant aux quelques particuliers qui louent leur véhicule, ils n'ont qu'un seul modèle à proposer, le leur ! Acheter permet donc une personnalisation du véhicule.

L'acheteur peut choisir :

  • Les coloris, la configuration adéquate, les options cellule (parabole, panneaux PV…), etc.
  • Le porteur et sa motorisation, ses options (GPS, climatisation…).

Autonomie et liberté

Être propriétaire offre la possibilité de partir quand on veut, contrairement à la location qui demande une préparation et des dispositions plus contraignantes.

Car, préparer un camping-car pour un week-end prend au maximum 2 heures. Pour un séjour plus long, une matinée peut largement suffire si le véhicule est mécaniquement prêt.

Voici une liste de quelques préparatifs :

  • Faire les pleins : eau propre (environ 100L), admixtion de produit spécifique et d'eau dans la cuvette des WC, réservoir de carburant.
  • Vérifier l'état des pneus, les niveaux d'huile, des liquides de refroidissement, de freinage et d’essuie-glace.
  • Préparer les affaires à emporter par chacun.

Ceci fait, vous voilà paré pour le départ !

Achat d'un camping-car : quels inconvénients ?

L'inconvénient majeur lié à l'achat d'un camping-car reste son prix, on plutôt "ses" prix.

Coûts à supporter

Prix d'achat : d'occasion ou neuf, un camping-car reste de toute façon un investissement à moyen ou long terme. S'il est bien entretenu, il durera plus de quinze ans sans souci, les porteurs étant prévus pour faire plus de 150 000 km, voire beaucoup plus pour certaines marques :

  • Neuf : il y a une cinquantaine de marques de camping-car. Au total, ce marché dispose donc d'un grand nombre de modèles. Les prix du neuf s'échelonnent de 35 000 € pour les low cost à plus de 180 000 € pour les modèles haut de gamme.
  • D'occasion : le marché de l'occasion propose des camping-car à moins de 10 000 €. Soyez attentif dans ce cas à l'état du véhicule (porteur et cellule). Une bonne occasion (fiable et durable) commence aux alentours de 25 000 €.

Coût d'entretien et assurance : en règle générale , un camping-car sert à peine plus d'un mois par an ! Certains patientent même plusieurs années sans voir le bitume. Au mieux, il servira 3 ou 4 mois (dans le cas de propriétaires retraités par exemple).

Les pneus sont plus chers : comptez entre 160 et 250 € par pneu spécial camping-car.

Le contrôle technique : il est plus cher que pour une voiture de tourisme. Il coûte environ 90 €.

L'assurance : un camping-car est un véhicule particulier. Toutes les assurances ne pratiquent pas un tarif spécial. De plus, l'assureur se basera sur la valeur potentielle ou d'achat du véhicule. Comptez minimum 50 € par mois en tous risques.

Le nettoyage : si l'entretien intérieur ne pose guère de problème (petits espaces), l'extérieur est beaucoup plus délicat à nettoyer. De surcroît, peu d'enseignes de lavage offrent des machines (rouleaux) acceptant les véhicules de 3 m de haut. Reste la motivation et l'huile de coude, dans la majorité des cas.

Stockage de son camping-car

Un camping-car a un volume de 6 à 9 m de long par environ 2,3 m de large sur 3 m de haut :

  • Si vous habitez en appartement, le garer relève du parcours du combattant, à moins de faire appel à des hébergeurs spécialisés qui offrent de vastes emplacements (parfois des hangars) à louer, ou à des amis qui ont un espace disponible.
  • Si vous avez un terrain, vous pouvez le laisser à l'air libre mais vous vous exposez à un vieillissement prématuré de la coque et des joints. Sinon, vous pouvez opter pour la création ou l'achat d'un abri spécial camping-car.

Acheter ou non un camping-car dépend donc avant tout de l'utilisation que vous en ferez et bien sûr de votre envie.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :